Forum de discussion sur le Kosovo

Forum officiel du site kosovo.4yu.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Notre siteNotre site  

Partagez | 
 

 Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LOKI
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 244
Age : 30
Localisation : france-serbie-russie.
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo   Lun 13 Avr - 3:17

Durant les bombardements de l’OTAN en 1999, l’Armée de libération du Kosovo aurait torturé et exécuté des Serbes, des Roms et des collaborateurs albanais

Les liens
Carte du Kosovo et du nord de l’Albanie
Publicité
Durant les bombardements de l’OTAN, au printemps 1999, et dans les mois qui suivirent, l’Armée de libération du Kosovo (UÇK) géra un véritable archipel de centres de détention, dans lesquels furent torturés et assassinés des Serbes, des Roms mais aussi nombre d’Albanais accusés de «collaboration» avec le régime serbe.

Prisons secrètes

Ces prisons secrètes étaient souvent accolées à des camps d’entraînement de la guérilla, nombreux dans le nord de l’Albanie. Le principal camp se trouvait dans les bâtiments abandonnés de la zone industrielle de la petite ville de Kukës, qui vit également passer plus de 150 000 réfugiés albanais chassés du Kosovo durant le conflit.

Dans ces centres de détention, la torture était systématique. «J’ai vu des gens battus, poignardés. Certains étaient privés de nourriture durant cinq à six jours. J’ai aussi vu des personnes tuées.» L’homme qui raconte cette histoire affirme que la majorité des captifs étaient des civils, surtout des Albanais accusés de travailler pour le compte du régime serbe, de même que quelques Roms. Ce survivant, un Albanais, qui avait été accusé de «collaboration», a donné son témoignage aux journalistes de la BBC et de Balkan­Insight, une publication anglophone spécialisée sur les Balkans.

Publicité

Les journalistes du BalkanInsight ont également eu accès à certains rapports, jusqu’à présent restés secrets, de l’OTAN qui attestent que des soldats de l’Alliance atlantique sont intervenus dans certains camps pour libérer des prisonniers. Cela signifie que l’OTAN et très certainement les autres institutions internationales présentes au Kosovo à partir de juin 1999, étaient au courant de l’existence de ces camps. Le camp de Baballoq, près de Decani, dans l’ouest du Kosovo, aurait continué d’accueillir des détenus à l’été 1999, alors que les troupes internationales s’étaient déjà déployées dans l’ancienne province serbe.

Tortionnaires pas inquiétés

Il y a un an, l’ancienne procureure générale du Tribunal pénal international, Carla Del Ponte, écrivait dans ses mémoires que la Mission des Nations unies au Kosovo et son chef de l’époque, Bernard Kouchner, avaient refusé de lui prêter toute aide pour poursuivre ses investigations sur le sort d’au moins 300 civils serbes du Kosovo portés disparus et probablement déportés en Albanie. Selon la Suissesse, ces civils auraient pu alimenter un trafic d’organes dirigé par les anciens rebelles de l’UÇK.
L’enquête du BalkanInsight n’évoque pas ce trafic d’organes, mais confirme l’existence d’un centre de détention à proximité de Burrel, une autre petite ville du nord de l’Albanie, centre présumé du trafic.

L’enquête établit également que certains anciens tortionnaires occupent aujourd’hui des positions importantes dans les institutions, notamment judiciaires, du Kosovo. Aucun n’a jamais été inquiété.

Les résultats de l’enquête ont été démentis en bloc par le premier ministre du Kosovo, Hashim Thaçi, chef politique de l’UÇK à l’époque des faits. En revanche, la nouvelle mission européenne au Kosovo Eulex, qui est notamment chargée de juger les crimes de guerre, confirme disposer de documents sur ces camps.

Le Comité de défense des droits de la personne de Pristina, toujours resté très discret jusqu’à présent sur les exactions commises par l’UÇK, appelle aussi pour la première fois le gouvernement kosovar à cesser d’ignorer ces lourdes accusations. La ministre kosovar de la Justice, Nekibe Kelmendi, qui avait vivement dénoncé il y a un an les allégations de Carla Del Ponte, estime qu’il revient exclusivement à Eulex d’enquêter sur ces nouvelles accusations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoki
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 31
Localisation : 93 / Leskovac
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo   Jeu 9 Juil - 9:48

Bisare que personne n'est commenté cette article, il y'a peut-être une géne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unk-team.forumotion.net/
Malice
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 414
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo   Jeu 9 Juil - 12:23

bah normal, aucune source, aucune preuve des faits avancés.
(d'ailleurs lui ne c'est pas fait défoncé pour ne pas avoir mis les sources)
que des a peu près, des suppositions, rien de précis "UN survivant, UN albanais" etc etc pas de nom rien. même pas "un albanais qui à préféré gardé l'anonymat en peur de représailles" non c'est juste un albanais sans nom.
C'est que des suppositions "très certainement" "auraient" etc etc.

Voila pourquoi je n'ai pas commenté. ya rien à dire c'est que du vent.

Vu l'article, les arguments etc je suis presque près à parier qu'il vient de ce site : http://glassrbije.org/F/ c'est tout à fait leur genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malice
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 414
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo   Jeu 9 Juil - 12:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoki
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 31
Localisation : 93 / Leskovac
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo   Jeu 9 Juil - 14:59

Sachant que les suisses soit d'énorme fachot, il ne doit pas y avoir de prise de position pour l'un ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unk-team.forumotion.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les prisons secrètes de la rébellion du Kosovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accès secrétariat d'Etat
» Un PDG appelle par l'interphone sa secrétaire
» [Ogawa, Yoko] Cristallisation secrète
» [Les Guerres Secrètes de Middenheim] RP
» [Lodge, David] Pensées secrètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le Kosovo :: Forum francophone :: Actualité-
Sauter vers: