Forum de discussion sur le Kosovo

Forum officiel du site kosovo.4yu.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Notre siteNotre site  

Partagez | 
 

 Will former KLA members be charged with war crimes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomana
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 45
Age : 50
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Will former KLA members be charged with war crimes ?   Sam 25 Juil - 18:24

Will former KLA members be charged with war crimes and will the "real truth" be told about international collusion?

(Lee Jay Walker, The Seoul Times) FRIDAY, JULY 24, 2009

The former Yugoslavia was engulfed by many conflicts and ethnic and religious differences tore away at the very fabric of this nation. Like all wars, atrocities took place on all sides but the mass media in general focused on Serbian atrocities, while neglecting brutal crimes committed against the Serbian community. This certainly applies to the glossing over of war crimes done by the Kosovo Liberation Army (KLA).
However, more and more evidence is coming to light about brutal KLA death camps and killing people for organs. Therefore, will former KLA members be charged with war crimes and will the "real truth" be told about international collusion? If not, then where does this leave Kosovo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 217
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Will former KLA members be charged with war crimes ?   Dim 26 Juil - 4:42

As the message is in English, I will use English to answer.

The question asked in this article is pretty simple: will former members of the KLA be charged with war crimes ?

The answer is also simple: they will if the accusers have proofs.

It is as simple as that!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomana
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 45
Age : 50
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Will former KLA members be charged with war crimes ?   Dim 26 Juil - 7:09

And if the witnesses are killed or intimidated ? Like the court suggested with Haradinaj case !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOKI
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 244
Age : 29
Localisation : france-serbie-russie.
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Will former KLA members be charged with war crimes ?   Dim 26 Juil - 18:33

en traduisant ils sont entrain de dire la veriter se qu il se passe au kosovo actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 217
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Will former KLA members be charged with war crimes ?   Dim 26 Juil - 22:13

Quels sont les noms des témoins assassinés?

J'ai lu cela dans des articles, et jamais les noms ne sont publiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomana
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 45
Age : 50
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Will former KLA members be charged with war crimes ?   Lun 27 Juil - 2:03

La zone où opérait Ramush Haradinaj était particulièrement importante, car elle permettait de contrôler l’accès aux chemins de montagne descendant d’Albanie et permettant d’acheminer des armes.

De plus, beaucoup de Serbes habitaient dans cette région, désormais «ethniquement nettoyée» et, parmi les Albanais, la rivalité était très forte entre l’UCK et les Forces armées de la République de Kosova (FARK), une milice rivale, financée par le «Premier ministre en exil», Bujar Bukoshi.

Une véritable guerre intra-albanaise s’est donc ajoutée au conflit contre les forces serbes. La milice des Aigles noirs d’Idriz Balaj, qui ne répondait qu’aux ordres personnels de Ramush Haradinaj, sans lien avec l’état-major de l’UCK, était chargée de l’élimination de ces rivaux.


Le procureur Carla Del Ponte demandait 25 ans de prison ferme pour Haradinaj pour crime de guerre et crime contre l’humanité ; ce dernier a été totalement acquitté.

Il faut voir ce qu'en dit la presse, unanime sur ce sujet :

http://www.dailymotion.com/video/x4ycge_ramush-haradinaj-acquitte-avril-200_news

Kosovo : comment la LDK fait taire les témoins « protégés » du procès Haradinaj

Traduit par Belgzim Kamberi

Gazeta ekspress (journal albanophone)

Publié dans la presse : 24 décembre 2007

Le procès de Ramush Haradinaj devant le TPI de La Haye a toute chance de finir par un fiasco, la plupart des témoins disparaissant ou se rétractant. L’un d’eux, Nazif Ramabaja, ancien commandant des FARK, a fait l’objet de pressions directes de la part du ministre de la Culture du Kosovo, Astrit Haraqija, et du rédacteur en chef de Bota Sot, le quotidien officieux de la LDK. Le parti de feu Ibrahim Rugova tient à protéger son allié Haradinaj. Le ministre répondra début janvier devant le TPI de l’accusation de subornation de témoin.

Alors que le Parquet affirme que 99 témoins auraient du témoigner contre Haradinaj, ce chiffre a été nettement inférieur. La majorité des témoins a changé d’avis et renoncé à témoigner, alors que d’autres sont morts dans des circonstances non élucidées.

Bien qu’il soit confirmé que Kujtim Berisha a été victime d’un accident de la route à Podgorica, sa mort est la dernière dans la série des « disparitions mystérieuses » des témoins à charge potentiellement dangereux dans le procès contre Haradinaj (Lire notre article « Kosovo : un témoin disparaît à quelques semaines du procès de Ramush Haradinaj »). Avant lui, en 2000, un membre de la famille Musaj a été tué à Decani et trois ans après, ce fut au tour de Tahir Zemaj, ancien colonel de l’ Armée populaire yougoslave (JNA) et ancien commandant des Forces armées de la République de Kosova (FARK, la milice rivale de l’UCK) de disparaître à Pec.

En 2005, Skender Kuci a été tué, et Hasan Rustemi, témoin protégé de la MINUK, est assassiné sur le marché de Mala Krusa près de Prizren, avec le message « c’est le sort qui sera réservé à tous ceux qui oeuvrent contre l’UCK ».

Au cours du procès, les juges ont émis une vingtaine de citations à comparaître. A la barre, plusieurs témoins sont revenus sur leurs déclarations et trois ont été poursuivis pour outrage. Parmi eux, Shefqet Kabashi, un ex-officier de la guérilla séparatiste, qui a refusé de déposer. “Il y a des personnes qui ont été interrogées et dont les noms ne figurent pas sur la liste des témoins parce qu’elles ont été tuées. Je ne veux pas de mesures de protection, parce que cette protection n’existe pas dans la réalité. Elle n’existe que dans cette salle d’audience, mais pas ailleurs”, a-t-il lancé aux juges.


En février, à quelques jours de l’ouverture du procès, le premier témoin du parquet, Kujtim Berisha, est mort à Podgorica, au Monténégro. La police monténégrine a conclu à un accident. Mais le TPIY n’a jamais voulu confirmer que l’homme figurait sur la liste des témoins au procès. Le cas du témoin “numéro 1″, selon le pseudonyme qui lui avait été attribué par mesure de protection, n’a pas fait l’objet d’enquête. “Si un doute persiste sur les causes de son décès, nous n’avions pas les moyens de conduire une enquête parallèle”, affirme une source proche du dossier.
Une victime des crimes du Kosovo, qui a suivi l’intégralité du procès, estime qu’“en refusant de reconnaître son statut de témoin, le Tribunal fait preuve, à son égard et pour la seconde fois, d’un manque de respect honteux. C’était un pauvre Rom, mais personne n’en a rien à faire. Il n’était pas non fumeur, ne parlait ni anglais ni français. Ce n’était pas un homme merveilleux”, ajoute-t-elle avec ironie, fustigeant les superlatifs attribués à Ramush Haradinaj par la communauté internationale au Kosovo, dit-elle.

Le problème posé par les témoins n’est pas seul responsable de l’échec prévisible du parquet. Certains évoquent “un dossier bâclé”, y voyant une conséquence des soutiens américains et britanniques à Ramush Haradinaj jusque dans les couloirs du TPIY.

Stéphanie Maupas

Source: Le Monde

En 2000, Ramush Haradinaj est personnellement impliqué dans le meurtre d’un membre de la famille Musaj. En 2003, Tahir Zemaj, ancien colonel de l’armée yougoslave rallié aux FARK, est exécuté dans des circonstances qui n’ont pas encore été élucidées. En 2005, Hasan Rustemi, témoin protégé de la MINUK, la force des Nations unies au Kosovo, est assassiné sur le marché de Mala Krusa près de Prizren, avec le message suivant : «C’est le sort qui sera réservé à tous ceux qui agissent contre l’UCK». Quelques mois plus tard, un autre témoin, Skendër Kuci, connaît le même sort.

La dernière élimination, probable, ne remonte qu’au 16 février 2007. Ce soir-là, Kujtim Berisha, un Rom dont le père et le frère ont été massacrés par les hommes d’Haradinaj, a été victime d’un «accident de la circulation» très suspect, au Monténégro. Alors qu’il marchait dans une étroite petite rue de Konik, le quartier rom de Podgorica, une puissante cylindrée lui a foncé dessus. Elle était, naturellement conduite par un jeune Monténégrin qui a prétendu avoir perdu le contrôle de son véhicule et qui devrait s’en tirer avec quelques mois de prison. Kujtim Berisha devait être l’un des principaux témoins du procès. Le jour de sa mort, il avait même rencontré des diplomates occidentaux.

Dans ces conditions, et alors que les partisans de Ramush Haradinaj ont prévu de nombreuses manifestations de soutien et laissent planer la menace de nouvelles violences au Kosovo si leur héros était lourdement sanctionné, le procès de l’ancien commandant risque fort de se solder par une nouvelle farce judiciaire.

Jean-Arnault Dérens

05 03 2007

Le tribunal l'avoue lui même :

http://www.un.org/icty/pressreal/2008/pr1232f-summary.htm

La Haye, 3 avril 2008

Veuillez trouver ci-dessous le texte lu à l’audience de ce jour par le Juge Orie, Président :

Au cours de ce procès, la Chambre a entendu près de 100 témoins. Cependant, il a souvent été très difficile d’obtenir leur témoignage.

Nombreux sont les témoins qui ont souhaité ne pas témoigner devant la Chambre, essentiellement, ont-ils dit, parce qu’ils avaient peur.

De ce fait, la Chambre a eu la nette impression que le procès se déroulait dans un climat tel que les témoins se sentaient en danger, et ce, pour les raisons exposées dans le jugement.

Les parties ont par ailleurs convenu que la situation instable en matière de sécurité au Kosovo était particulièrement néfaste pour les témoins. Ces difficultés ont eu pour conséquence l’octroi d’un certain nombre de mesures de protection en faveur de 34 témoins.

En outre, 18 injonctions de témoigner ont été délivrées à des témoins qui persistaient dans leur refus de témoigner, alors même qu’ils pouvaient bénéficier de mesures de protection. Quatre injonctions délivrées par la Chambre sont restées sans effet. L’un des témoins concernés a finalement accepté de témoigner par voie de vidéoconférence. Dans le cas de deux autres témoins, la Chambre a confirmé les actes d’accusation établis à leur encontre pour outrage au Tribunal. Arrêtés, puis transférés à La Haye, tous deux ont décidé de témoigner avant leur comparution initiale dans le cadre de la procédure pour outrage dont ils faisaient l’objet. Après leur déposition, les actes d’accusation dressés contre eux ont été retirés. S’agissant du quatrième témoin réfractaire, Naser Lika, la Chambre a pris diverses mesures pour obtenir qu’il témoigne, notamment en prolongeant la durée prévue pour la présentation des moyens à charge. Il n’a jamais témoigné.

Trois demandes d’injonctions de témoigner présentées par l’Accusation ont été rejetées par la Chambre. L’une d’entre elles visait un témoin extrêmement bouleversé à l’idée de déposer devant le Tribunal. La Section d’aide aux victimes et aux témoins du Tribunal a prévenu l’Accusation qu’il était risqué de faire déposer ce témoin sans évaluer d’abord les menaces le concernant et d’autres éléments encore. L’Accusation n’ayant pas donné suite à cette proposition, la Chambre a jugé qu’il aurait été imprudent d’obliger le témoin à venir déposer.

Deux témoins ont comparu devant le Tribunal sans y avoir été contraints par une injonction. Pourtant, à la barre, ils ont refusé de témoigner. L’un d’entre eux, Shefqet Kabashi, a confirmé quelques renseignements le concernant, après quoi il a refusé de répondre à toute question portant sur le fond. En conséquence, la Chambre a rendu à son encontre une ordonnance qui tenait lieu d’acte d’accusation pour outrage. Toutefois, avant l’ouverture de son procès, Shefqet Kabashi a quitté les Pays-Bas pour regagner son lieu de résidence, aux États-Unis. La Chambre a envisagé et entrepris diverses démarches visant à obtenir son témoignage. Les poursuites pour outrage engagées contre Shefqet Kabashi sont maintenues en attendant que ce dernier soit arrêté et transféré à La Haye.

L’un des témoins ayant fait l’objet d’une injonction, le témoin 55, a déclaré, une fois sa déposition entamée, qu’il se sentait très tendu, qu’il craignait pour sa sécurité et qu’il n’était donc pas en mesure d’achever sa déposition. Après avoir consulté la Section d’aide aux victimes et aux témoins et obtenu un avis médical, la Chambre a estimé qu’il n’était pas dans l’intérêt de la justice de poursuivre l’audition du témoin 55.

À plusieurs reprises, pour déterminer où se trouvait exactement une personne à un moment donné, la Chambre a dû s’appuyer sur son identification par un seul témoin oculaire. En appréciant la valeur de pareils témoignages, la Chambre a tenu compte de plusieurs éléments, notamment l’identification d’une personne par un témoin qui n’a pu que l’apercevoir ou la voir partiellement, le fait que le témoin ait vu la personne dans le noir ou pendant un moment traumatisant, et le fait que le témoin n’ait pu reconnaître la personne que plus tard.

fin de citation.

Et maintenant vous en pensez quoi M. Victor ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Will former KLA members be charged with war crimes ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Will former KLA members be charged with war crimes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nombre de cast members?
» La prime des cast members
» Mario Strikers Charged Football
» [Disneyland Resort et Walt Disney World Resort] Les Cast Members peuvent maintenant avoir une barbe
» Les anecdotes des Cast Members et les perles de nos chers Guests...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le Kosovo :: Forum francophone :: Actualité-
Sauter vers: