Forum de discussion sur le Kosovo

Forum officiel du site kosovo.4yu.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Notre siteNotre site  

Partagez | 
 

 vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomana
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 45
Age : 50
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo   Lun 3 Aoû - 1:48

Pas de liberté de circulation. Jets de pierres sur les véhicules. Peur de tomber en panne. Demande d’escortes. La vie normale hors de l’enclave est quasi impossible : peur de couper son bois, qui se fait scier par les voisins albanais. M.Dragan Piric a été assassiné à la limite du village de Gojbulja parce qu’il faisait paître sa vache !
Les intimidations et provocations restent quasi quotidiennes : chants patriotiques albanais à fond en voiture. Gestes très clairs du doigt levé ou du pouce sous la gorge. Terres serbes traversées par le bétail albanais en présence des habitants impuissants ou volées et cultivées par des Albanais peu scrupuleux. Les cimetières sont continuellement profanés, sans émouvoir la communauté internationale. Les lieux de culte non-gardés sont utilisés comme des carrières, même les églises inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Les vexations sont continuelles : on ne parle aux Serbes qu’en albanais même si la constitution reconnaît les deux langues. Les toitures sont la cible de jets de pierres pour casser les tuiles et forcer les Serbes à sortir la nuit. Les coupures de courant en plein hiver sont nombreuses. Ainsi les frigo arrêtent de marcher et il faut aller faire des provisions et risquer sa vie. La centrale électrique n’emploie plus de serbes et ne distribue pas d’électricité aux enclaves au prétexte qu’elles ne payent qu’en dinars, Mais les villages albanais sont exonérés de paiement !!! Construction d’un poulailler industriel en plein centre du village à quelques mètres des habitations .(odeur , hygiène , bruit…) à « Gratché ». Vergers dévastés (branches coupées pendant la floraison). Incendie des meules de foin qui constituent les réserves d’hiver pour le bétail. Incendie des champs de blé juste avant la moisson, quand le blé est bien sec, comme à Priluzje. Les vols sont nombreux : tracteur , remorques , charrues, animaux , bois, à l’intérieur des maisons inhabitées (sanitaire , portes …) ou reconstruites après les pogroms de 2004 par des entreprises albanaises de Pristina…Les Serbes se font proposer de se faire racheter leurs biens à un prix deux fois inférieur au marché. S’ils refusent ils font l’objet de menaces. Lorsque cette opération ne peut être réalisée directement par un particulier fautes de moyens financiers, un parti politique finance en sous main cet achat . D’une part cela contribue à vider les enclaves en douceur , et d’autre part c’est une façon indirecte de remercier les anciens combattants de l’UCK comme se plaisent à le souligner les habitants des enclaves qui connaissent tous les acheteurs potentiels et savent très bien qu’ils n’ont pas l’argent nécessaire pour une telle dépense .

Et tout ceci arrive quotidiennement, sous nos yeux incrédules, et avec des regards d’enfants pleins de morgue et des sourires de dames fières. Les hommes pavanent et savent que le temps travaille pour eux. Comme à Chypre-Nord où les Grecs ont disparus, les habitants du sud de l’Ibar disparaissent à petit feu…

En Macédoine, les villages s’ethnicisent de plus en plus : Struga aux Albanais, Ochrid aux Macédoniens. Mais dans les villages mixtes la tension demeure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malice
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 414
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo   Lun 3 Aoû - 3:03

J'ai été a plusieurs reprises à Mitrovica, ainsi que sur le fameux pont.
Qu'ai je vu là bas ? Un des albanais avec qui j'étais qui est allé parlé à un serbe en serbe J'ai même si tu le désire une photo de ces deux personnes, un albanais et un serbe en train de se parler avec le sourire, se serrer la main et l'autre main sur l'épaule. Ces deux hommes ne s'étaient jamais vu auparavant.
Je n'ai pas entendu le moindre chant patriotique dans aucune voiture. Les soldats présents au pont m'ont dit qu'ils étaient ici en vacance car il y avait peu de tensions.

Une amie vie au Nord de Mitrovica dans un village serbe, il n'y a pas longtemps elle a passait deux semaines sans eau.

Pour ma part j'étais hébergé dans un petit village à coté de Vushtrri. Je n'ai jamais eu l'électricité plus de 3 heures consécutives donc ne croit pas que seul les serbes en sont privé. En général c'était 2h avec 1h sans dans le meilleur des cas.


Donc j'ai vraiment du mal à croire vos propos qui ne reflettent absolument pas ce que j'ai pu voir.
Je ne doute pas qu'il y ai une part de vérité dans ces propos mais je pense qu'ils sont extrément gonflés et omettent certains points (ex: penser que seul les serbes ont des coupures de courant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 217
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo   Lun 3 Aoû - 4:39

Tomana, à vous lire, j'avais l'impression d'entendre les Albanais réfugiés ici qui me parlaient de leur calvaire durant les 10 ans qui ont précédé la guerre au Kosovo.

Je dois dire également que j'ai entendu certaines des exactions des Albanais vic-à-vis des Serbes, mais je trouve encourageant le témoignage de Malice qui annonce des jours meilleurs.

L'an prochain, je vais en Europe et profiterai de l'occasion pour visiter le kosovo et la Serbie.

Je veux voir de mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomana
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 45
Age : 50
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo   Lun 3 Aoû - 22:23

M. Malice,

1. oui je vois que vous aussi vous avez vu des Serbes et des Albanais se parler, mieux, avoir besoin les uns des autres
2. mais le pont c'est comme une frontière chacun sait que l'autre est "chez lui, de son côté". Dans ce qu'on appelle pudiquement "les enclaves" ce n'est pas la même chose.
3. c'est triste à dire mais hélas une réalité : c'est une sorte de grignotage, une purification ethnique discrète mais à long terme
4. tout est calme comme au 15 mars 2004. Les soldats de la KFOR sirotaient tranquillement leur coca aux terrasses des cafés et puis ce fut l'embrasement. C'était prévisible mais inattendu. Tout le monde savait que ça pouvait arriver mais nul n'osait l'imaginer. maintenant les partis issues de l'UCK savent qu'ils ont le temps pour chasser progressivement les Serbes au nord de l'Ibar. D'ailleurs, disant celà c'est faux car entre Suvi Do, les trois tours, la petite Bosnie, les Albanais ont déjà réinvesti le nord de l'Ibar. Le pont est l'extrêmité sud du peuplement serbe. Mais Bajgora et Trepca sont plus au nord...et peuplés d'Albanais.
5. je ne dis pas que tous les voisins albanais agissent de la sorte, loin s'en faut ! Je connais même des Albanais qui ont pris des risques pour protéger leurs voisins serbes en mars 2004. Mais je dis qu'il s'agit d'une tendance lourde qui s'est généralisée. C'est je crois Louvois qui disait à Louis XIV : sire, faites votre pré carré (en forme de carré, et pas avec des enclaves espagnoles dans le nord de la France et des évêchés perdus dans les terres de Lorraine etc). C'est pareil ici. sauf que Louis XIV n'avait pas Kouchner pour appeler au bombardement de 78 jours quitte à enfreindre les lois internationales...
6. je sais bien que les villages albanais ont de l'électricité par épisodes. Et que chacun doit mettre son groupe électrogène quand ça dure trop longtemps. La différence c'est que les villages serbes n'ont pas d'électricité consécutivement pendant plusieurs semaines ! La différence c'est le temps nécessaire pour que les aliments décongèlent, que le tas de bois disparaisse, que les enfants tombent malades. L'hiver 2004-2005 était suffisament rude pour que les habitants de Priluzje fassent une manifestation jusqu'à la centrale de la KEK, protégés par le KPS, l'UNMIK et la KFOR : il ya avait plus d'internationaux que de Serbes !!! Mais m^me après ça il n'y avait pas plus d'électricité ! Il a fallu attendre des GE qui sont venus de NIS pour fêter le Noël orthodoxe...
6. ça sera bien de vous entendre dans quelques semaines raconter votre voyage là-bas. Allez voir Priluzje et visitez le village Rrom, allez écouter comment ils ont été traités par l'UCK en 99. Avez-vous vu le village Rrom détruit sur la rive sud de l'Ibar (entre le fameux pont et le passage à gué qui mène à Suvi Do) ? Vous me direz aussi combien de Serbes ont osé se réinstaller à Svinjare, le village brûlé sous les yeux de la KFOR qui paraît il avait reçu pour ordre de ne pas verser de sang pour protéger des pierres et des chaumières... Sauf que maintenant les Serbes sont partis et le village a été vidé...
Connaissez-vous Slatina et Miroce ? Il me semble bien que ces deux villages sont dans la commune de Vucitrn/Vushtrii. Ce sont des villages fantômes. Les vieillards qui y habitaient après que les jeunes soient partis en 99 ont été frappés en mars 2004. Bien sûr ils devaient eux-même avoir qq chose à se reprocher dans l'affaire des enfants noyés ?

Bref, je crois que quand vous reviendrez d'avoir visité autre chose que ce que les Albanais que vous connaissez vous auront montré on pourra échanger nos points de vue.

Et pour une fois, je suis d'accord avec Victor, il y a des signes de reprises des relations entre Albanais et Serbes. Et tout cela est très encourageant.

Victor, j'espère sincèrement que votre visite dans les Balkans se fera avec une vraie paire de lunettes et pas avec un prisme déformant, car qui n'entend qu'un son...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malice
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 414
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo   Mar 18 Aoû - 18:07

De retour de vacances pour 3 jours ^^

Tu sais Tomana, quand je suis parti au Kosovo mon but n'était pas de voir la misère, les conflits etc je voulais voir une meilleure image que celle qu'on nous donnes ici.
80% des gens ici te répondent "mais pk tu vas la bas c'est la guerre et la misère", je connais même des gens qui disent "c'est le Kosovo ici" quand ils voient leur frigo vide..........

Je n'étais pas la bas dans un but humanitaire, ni pour une recherche ni quoi que se soit donc il est possible et même très probable que je n'ai cherché à avoir qu'un aspect positif des choses.
Je ne vais pas épilogué 107 ans la dessus mais en y pensant c'est un peu normal que je ne leur ai pas dis "amène moi au endroit les plus moches, la où la misère règne"...

Mais depuis une semaine je n'ai que ça en tête, y retourner. J'vais regarder les possibilités et je pense y retourner en Septembre après ce fichu Ramandan...
Je tacherais d'avoir un œil plus critique sur les choses là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo   

Revenir en haut Aller en bas
 
vie quotidienne dans les ghettos serbes du Kosovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie quotidienne dans la Rome Antique
» Art dans la vie quotidienne
» Scénette de la vie quotidienne du bien, ou du mal
» Vos anecdotes de la vie quotidienne
» Presse Quotidienne numérisée dans Gallica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le Kosovo :: Forum francophone :: Actualité-
Sauter vers: