Forum de discussion sur le Kosovo

Forum officiel du site kosovo.4yu.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Notre siteNotre site  

Partagez | 
 

 interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 32
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo   Jeu 25 Jan - 19:34

"L'indépendance est inévitable" selon Lufti Haziri, "vice-premier ministre du Kosovo" (interview)
Kosovo, Serbie, le 25 janvier 2007

Pour le vice-Premier ministre du Kosovo, le résultat des élections en Serbie n'influera pas sur l'avenir de la province dont le sort pourrait être prochainement fixé par la communauté internationale.

Les résultats des élections en Serbie ont placé en tête les ultranationalistes. Cela augure mal des négociations sur le Kosovo, non ?

Tout d'abord, nous nous félicitons de la tenue d'élections démocratiques en Serbie. Pour le reste, je ne voudrais pas spéculer car il s'agit d'élections qui ont eu lieu dans un Etat voisin, il s'agit donc prioritairement d'une affaire interne à cet Etat. Je voudrais seulement souligner qu'il n'est pas seulement dans l'intérêt des Balkans, mais dans celui de la Serbie même, d'avoir un gouvernement qui sortirait le pays du chaos actuel.

Pensez-vous que le nouveau gouvernement serbe retardera les négociations sur le statut final du Kosovo ?

Ces résultats ne montrent pas une évolution notable des aspirations de l'électorat serbe depuis 2003, tandis qu'entre-temps la question du Kosovo et la définition de son statut final ont beaucoup progressé. La position officielle de Belgrade sur cette question ne m'est d'ailleurs pas inconnue, la communauté internationale en est consciente aussi. Ce qui est important, c'est que le processus de finalisation du statut final du Kosovo aboutisse très bientôt à l'indépendance. Nous en sommes aux derniers détails. Nous n'attendons que les propositions de l'envoyé spécial de l'ONU pour le Kosovo, l'ancien président finlandais Martti Ahtisaari, un "paquet" qu'il doit d'abord présenter aux membres du Groupe de contact [Russie, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne et Italie] et ensuite devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Puis nous organiserons des élections générales au Kosovo afin de créer de nouvelles structures étatiques. Nous sommes déjà en train jeter les bases d'un nouvel Etat.

Le Premier ministre de Serbie sortant, Vojislav Kostunica, aura certainement de nouveau un rôle important dans le gouvernement – et la politique extérieure – de la Serbie. Or, sur le Kosovo, sa position a toujours été claire : pas d'indépendance, ce territoire fait partie intégrante de la Serbie. Allez-vous négocier avec lui ?

Sans vouloir rentrer dans le détail du futur gouvernement serbe, je voudrais seulement rappeler que tous les hommes politiques serbes, et non Kostunica seulement, ont tenu pendant la campagne électorale des propos hostiles à l'indépendance du Kosovo. Ce qui est important pour nous est que la question du Kosovo n'est plus un otage de la politique intérieure serbe, elle figure désormais en haut de l'agenda international et se trouve aujourd'hui en voie d'être résolue. Et les événements en Serbie n'influeront pas là-dessus. Je ne peux pas vous donner de date butoir, mais une chose est sûre : l'indépendance du Kosovo est inévitable.

La chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays préside actuellement l'Union européenne, estime que les décisions sur le statut final du Kosovo doivent également être approuvées par la population de la province. Allez-vous organiser un référendum ou les soumettre au vote du Parlement ?

Cette condition est là depuis le début des négociations : la décision finale, quelle qu'elle soit, devra être soumise à l'approbation des Kosovars. Le Kosovo possède déjà des institutions, comme son Parlement, issues du vote libre et démocratique de ses citoyens. Aucune décision majeure pour l'avenir du pays ne sera prise sans leur participation et leur avis.

Et qu'en est-il des communes à majorité serbe ?

Ces communes font partie du Kosovo, autant sur le plan territorial et politique que légal. Ce ne sont pas des entités à part, elles ne se définissent pas sur une base ethnique. Et il est exclu qu'elles soient gouvernées d'ailleurs que depuis Pristina.

Dans les cercles diplomatiques, on parle de plus en plus d'une indépendance sous conditions pour le Kosovo. Qu'en pensez-vous ?

Une légère surveillance internationale du nouvel Etat kosovar ne veut pas dire une indépendance sous conditions.

© courrierinternational.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
srpski
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : france
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo   Sam 27 Jan - 0:32

il rêve , la serbie c'est pas un pays etranger c son pays et oui les kosovars sont serbes si ils n'aiment pas la serbie ils ont cas retourner en albanie ( ce ke personne souhaitent même un albanais !!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran Le Serbe
Membre attentif
Membre attentif


Nombre de messages : 13
Age : 36
Localisation : Beograd
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo   Sam 29 Mar - 2:37

Un jour,lorsque le peuple Serbe sera chaud,l'Albanais,lui,n'existera plus,retournez a Tirana,dans votre pauvre pays de.... Vive La Serbie libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOKI
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 244
Age : 29
Localisation : france-serbie-russie.
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo   Mar 5 Aoû - 23:04

de toute façon sa finira en guerre un ces katres quand les serbe vont se revolté et toute les albanais vont reprendre leur vieille bléd tout paumé si les albanais ont pas été aider par l'usa ils seront pas populaire au kosovo mes tout sa sa va finir par reprendre le kosovo un jour ou l'autre quand le moment viendra !




ZIVELA SRBIJA. KOSOVO JE SRECA SRBIJA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo   

Revenir en haut Aller en bas
 
interview d'Haziri, "vice-1er ministre" du Kosovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roulement Vs Rasgueado ou le "vice du roulement"
» " Et Vice Et Versa ! ... "
» Merchandising "Vice-Versa"
» Riley's first date (court de "Vice-Versa")
» Ki-oon : "Ash & Eli" par Mamiya Takizaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le Kosovo :: Forum francophone :: Actualité-
Sauter vers: