Forum de discussion sur le Kosovo

Forum officiel du site kosovo.4yu.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Notre siteNotre site  

Partagez | 
 

 Pressions contre la Serbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 33
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Pressions contre la Serbie   Jeu 8 Fév - 2:33

Citation :

Kosovo: l'UE fait pression sur Belgrade

Trois hauts responsables de l'Union européenne se sont rendus à Belgrade mercredi pour encourager la formation d'un gouvernement serbe susceptible de revenir sur le refus catégorique opposé par l'équipe sortante au plan de l'ONU pour le Kosovo.

En contrepartie, l'UE pourrait relancer les pourparlers sur un accord de pré-adhésion suspendues depuis mai 2006, la Serbie n'ayant pas arrêté ni livré à la justice internationale l'ancien général bosno-serbe Ratko Mladic, inculpé de crimes contre l'humanité, notamment pour les massacres dans l'enclave musulmane de Srebrenica en 1995. La conclusion d'un tel rapprochement resterait conditionnée cependant à la remise de Mladic au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

Mais l'émissaire spécial des Nations unies, Martti Ahtisaari, se montrait peu optimiste. Le plan qu'il a présenté vendredi pour une souveraineté du Kosovo sous supervision de l'ONU a en effet été rejeté par la Serbie, qui exclut toute indépendance à terme de la province, considérée par les Serbes comme leur berceau historique.

Kosovars et Serbes sont néanmoins invités à en discuter le 13 février à Vienne, en Autriche. D'ici là, les Européens espèrent qu'un nouveau gouvernement pro-occidental aura été formé.

Pour l'heure, les négociations patinent à Belgrade: le Premier ministre sortant, le nationaliste Vojislav Kostunica, ne veut pas lâcher son poste, que revendique le Parti démocrate (DS) pro-européen, le plus important des groupes du bloc réformateur depuis les élections du 21 janvier. M. Kostunica menace de former un gouvernement de coalition avec les grands vainqueurs du scrutin, les ultranationalistes du Parti radical serbe (SRS), qui ont dirigé la Serbie avec Slobodan Milosevic dans les années 1990 et dont le chef historique, Vojislav Seselj, s'est rendu au TPIY.

Cette dernière solution signifierait un retour à l'isolement du pays. "Nous soulignons encore une fois notre souhait de voir la Serbie conserver sa perspective européenne", a déclaré mercredi à Belgrade le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, dont le pays exerce la présidence tournante de l'UE ce semestre. il était accompagné par le chef de la politique étrangère de l'UE Javier Solana et le commissaire à l'Elargissement Olli Rehn.

"La Serbie est le pays le plus vaste et le plus peuplé des Balkans. Nous savons qu'il n'y a pas de solution finale" pour le Kosovo sans la Serbie, a ajouté M. Steinmeier, alors que son homologue serbe, Vuk Draskovic, prévenait qu'"une solution imposée" pour la province "pourrait refaire de la Serbie un facteur d'instabilité dans les Balkans".

Lors d'un arrêt à Pristina, chef-lieu du Kosovo, Javier Solana a de son côté exhorté les dirigeants kosovars à "la responsabilité, au calme et à travailler dur" pour avancer. Les négociations sur le statut final du Kosovo, sous administration civile de l'ONU depuis les bombardements de l'OTAN qui avaient mis fin à une campagne de répression serbe contre les séparatistes en 1999, ont commencé l'an dernier.

Martti Ahtisaari espère présenter ses recommandations au Conseil de sécurité des Nations unies, auquel revient le dernier mot, d'ici à la fin mars. Il ne compte pas prolonger les négociations au-delà de février. L'émissaire américain au Kosovo, Frank Wisner, a dit mardi avoir reçu des assurances des dirigeants serbes sur leur participation à la réunion de Vienne.

source : Le Nouvel Observateur
(http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/europe/20070207.FAP1962/kosovo_lue_fait_pression_sur_belgrade.html)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
srpski
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : france
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Jeu 8 Fév - 12:45

Citation :
En contrepartie, l'UE pourrait relancer les pourparlers sur un accord de pré-adhésion suspendues depuis mai 2006
"Nous soulignons encore une fois notre souhait de voir la Serbie conserver sa perspective européenne", a déclaré mercredi à Belgrade le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, dont le pays exerce la présidence tournante de l'UE ce semestre. il était accompagné par le chef de la politique étrangère de l'UE Javier Solana et le commissaire à l'Elargissement Olli Rehn.
ça me fait bien rire car ils nous prennent vraiment pour des guignols ou quoi ! il ya quelques mois c'etait impensable et quand il faut donner le kosovo tout un coup les portes s'ouvrent ! mais ça c'est juste une ruse ils veulent juste qu'on obéissent comme "des bons toutous à son maîmaître" ! ils nous prennent pour des ânes à qui on montre la carotte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 33
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mar 13 Fév - 20:43

RIA Novosti a écrit:
L'UE veut avoir avec la Serbie des rapports plus étroits (Solana)

BRUXELLES, 12 février - RIA Novosti. L'Union européenne (UE) se propose d'organiser avec la Serbie des "rapports plus profonds et plus étroits", a déclaré lundi devant les journalistes à Bruxelles le Haut Représentant de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), Javier Solana.

"Nous avons envoyé un signal d'espoir très clair au peuple serbe et aux autorités de la Serbie que dès que le nouveau gouvernement serbe sera formé, nous allons voir comment organiser des rapports plus profonds et plus étroits entre l'Union européenne et la Serbie", a dit notamment Javier Solana.

Pour sa part, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, dont le pays assume la présidence tournante de l'UE, a espéré que le futur gouvernement de la Serbie serait capable d'effectuer des "démarches concrètes axées sur une coopération plus efficace" avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie".

Les relations entre l'Union européenne et la Serbie à la lumière des récentes législatives dans ce pays ont été examinées lundi à Bruxelles lors d'une rencontre des ministres des Affaires étrangères des 27 pays membres de l'UE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 33
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mar 13 Fév - 20:47

Reuters a écrit:
L'Union européenne tend une perche aux partis modérés de Serbie

L'Union européenne a tendu lundi une perche aux partis modérés de Serbie pour qu'ils forment une coalition déterminée à transférer ses criminels de guerre présumés à La Haye et à accepter une solution sur le Kosovo.

Les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept ont fait miroiter à Bruxelles la perspective d'une reprise des négociations pour la conclusion d'un accord d'association et de stabilisation (ASA) avec la Serbie, première étape vers l'adhésion pleine et entière à l'Union européenne.

Ces négociations avaient été interrompues en 2006, l'Union estimant que Belgrade ne faisait pas tout ce qui était en son pouvoir pour arrêter Ratko Mladic, l'ancien commandant des forces séparatistes serbes de Bosnie, accusé de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre.

Carla Del Ponte, procureur en chef du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), a exhorté l'UE à ne pas reprendre de négociations avec la Serbie tant qu'il n'aura pas été livré à La Haye, mais les Vingt-Sept ont estimé qu'il fallait offrir des arguments aux partis modérés.

Le 21 janvier dernier, les ultranationalistes ont obtenu 28% des voix et le Parti démocrate du président Boris Tadic 23%. Les nationalistes modérés du Premier ministre Vojislav Kostunica ont recueillis 16% des voix et seront déterminants.

"L'heure est maintenant à la formation d'un gouvernement composé des forces démocratiques en Serbie pour éviter l'isolement total et ouvrir la voie vers l'Europe", a déclaré le chef de la diplomatie allemande, Franz-Walter Steinmeier, dont le pays préside pour l'instant l'Union européenne.

ATTÉNUER LE CHOC DU KOSOVO

Dans une déclaration, les ministres se disent prêts à "reprendre les négociations" pour la conclusion d'un ASA avec la Serbie "pour autant que le nouveau gouvernement de Belgrade montre clairement son engagement et agisse de manière concrète et efficace pour une pleine coopération avec le TPYI".

En d'autres mots, a expliqué le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn, les négociations reprendront si le nouveau gouvernement serbe montre de la bonne volonté, mais elles ne pourront être conclues que lorsque le transfert des criminels de guerre présumés aura effectivement eu lieu.

L'UE estime que la Serbie a consenti des efforts en 2005 mais que ceux-ci se ont pratiquement cessé en 2006.

Pour Carla del Ponte, Mladic bénéficie toujours de la protection de l'armée serbe et les services serbes savent parfaitement où il se trouve, de sorte que si Kostunica ordonnait son arrestation, il pourrait être transféré à La Haye.

Pour les Européens, qui n'étaient pas tous sur la même ligne avant la réunion - les Pays-Bas étaient notamment très stricts sur le respect de la conditionnalité -, cette reprise des négociations serait un moyen d'encourager les forces politiques serbes pro-européennes et d'atténuer l'impact des propositions de l'Onu sur une forme d'indépendance du Kosovo.

Les ministres des Affaires étrangères ont apporté leur plein soutien à la proposition qui vient d'être présentée par l'émissaire des Nations unies au Kosovo, Martti Ahtisaari.

Or ce statut, qui donnerait une large autonomie à cette province serbe et, à terme, l'indépendance, est rejeté par la Serbie et son alliée historique, la Russie, qui dispose d'un droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies.

L'objectif de l'UE est de parvenir à une décision de l'Onu en mars, dans la mesure où elle ne croit pas possible une solution négociée entre la Serbie et le Kosovo.

Les habitants de souche albanaise de la province, qui représentent 90% de la population, rejettent en effet toute autre solution qu'une indépendance rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 33
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mar 13 Fév - 20:55

RTBF a écrit:
Serbie : l'UE confirme la ligne dure


Les Européens sont partagés, et même tiraillés sur l'attitude à adopter vis-à-vis de la Serbie. Jusqu'ici, les choses étaient claires. Toutes les négociations en vue d'une possible adhésion ont été gelées, parce que la Serbie ne fait aucun effort pour arrêter et livrer ses criminels de guerre au tribunal pénal International [ben voyons] . Mais, de plus en plus d'Etat membres souhaitaient une attitude plus flexible vis-à-vis de Belgrade…..


Les négociations avec la Serbie sont gelées depuis le mois de mai, le message des Européens étaient alors sans équivoque, les négociations resteraient gelées tant que Belgrade ne démontrerait pas sa pleine coopération avec le Tribunal Pénal International [ben voyons] . Mais le consensus au sein des 27 a du plomb dans l'aile, de plus en plus d'états membres souhaitent encourager les partis serbes pro-européens qui ont collectivement remportés les élections de janvier, mais qui ont les pires difficultés à former un gouvernement.

Mais la Belgique et les Pays-Bas notamment, refusent qu'on infléchisse la position ferme adoptée jusqu'ici. Il a fallu plus de 4 heures aux discussions des ministres européens des Affaires Etrangères, pour arrêter une position commune. L'exigence reste la même, mais la formulation est un peu plus diplomatique, pour la Belgique pourtant, cela veut dire qu'aucune reprise des négociations n'est possible sans la bénédiction du TPI.

En fait le statut du Kosovo vient compliquer la donne, le plan du négociateur de l'ONU, l'ancien président finlandais Martti Ahtisaari, prévoit une souveraineté du Kosovo sous contrôle internationale. Pour Belgrade, c'est une forme d'indépendance du Kosovo qui ne dit pas son nom, c'est non. Or l'Union est aussi soucieuse de ménager Belgrade, pour quelle accepte de négocier le plan du médiateur de l'ONU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
srpski
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : france
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mer 14 Fév - 19:13

ils nous prennent pour des cons on doit donner toute notre histoire, toutes nos victoires, toutes nos joies, notre fierté( le kosovo ) pour avoier une possiblité d'avoir une chance de rentrer dans l'UE mais pour cela il faut toujours donner nos héros, MAIS OU VA LE MONDE ? !!! on s'en fou de l'UE qu'il nous laisse tranquille qu'il nous oublie qu'il arrête de tout decider pour nous ; bcp de pays de l'UE regrete que c'est maintenant les organisations de l'UE qui décide pour eux et nous on est même pas dans l'UE et il decide encore plus de tout pour nous !!!!!!!! qu'il arrete leur chantage de merde sur nous et faut pas que notre futur gouvernement lui lêche les bottes car sinon ça sera la fin de la Serbie !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 33
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mar 20 Fév - 23:49

source : Parlement Européen (Communiqués de presse)

Citation :

Futur du Kosovo : les députés européens réagissent au plan de l’ONU

C’est une des dernières pièces mouvantes du puzzle européen : le statut du Kosovo reste incertain, plus de 15 ans après la décomposition de la Yougoslavie. Début février, le médiateur de l’ONU Martti Ahtisaari a présenté un plan qui, s’il ne mentionne nulle part le mot « indépendance », préfigure néanmoins un futur Etat du Kosovo, séparé de la Serbie. Avant l’adoption d’un rapport au Parlement européen sur le Kosovo, en mars, nous avons interrogé les députés européens actifs sur ce dossier.


Administré par l’ONU depuis 1999, le Kosovo est toujours, légalement, une province autonome rattachée à la Serbie. Mais avec ses 2 millions d’albanais et ses 100 000 serbes, la population du Kosovo souhaite à une écrasante majorité l’indépendance. Une source de vives tensions et d’instabilité régionale qui perdure depuis plusieurs décennies : le plan Ahtisaari pourrait-il être la solution ?

Plan Ahtisaari : l’Union Européenne prendrait le relais de l’ONU au Kosovo

Le médiateur de l’ONU pour le Kosovo, le finlandais Martti Ahtisaari, a été chargé d’une tâche particulièrement difficile : concilier les aspirations à l’indépendance des albanais du Kosovo, avec la volonté de la Serbie de conserver son intégrité territoriale.

Son plan, présenté au début du mois, ne mentionne ni le mot « indépendance » pour le Kosovo, ni le mot « souveraineté » pour la Serbie. Mais il accorde en pratique au Kosovo tous les attributs d’un Etat : il aurait sa propre Constitution, son drapeau, et le droit d'être membre d'organisations internationales. Une présence internationale civile et militaire y serait néanmoins maintenue.

Le plan du médiateur de l’ONU a cependant été rejeté la semaine dernière par le Parlement serbe : son sort dépendra de la décision du Conseil de Sécurité de l’ONU, qui devrait se prononcer le mois prochain.

Maintenir un Kosovo multi-ethnique : une priorité selon les députés européens

« Pour maintenir le caractère multi-ethnique du Kosovo et préserver les intérêts et la sécurité de la population serbe et des autres minorités du Kosovo», il faut accorder au Kosovo une « souveraineté limitée supervisée internationalement ». Tels sont les mots d’un rapport sur « le futur du Kosovo et le rôle de l’UE », rédigé par le député Vert Joost Lagendijk, et qui sera voté en commission Affaires Etrangères le 13 mars prochain.

Un rapport qui reflète le plan proposé par l’ONU, mais qui suscite un énorme débat au sein du Parlement européen, autour d’un mot : le mot « indépendance ». Le projet de rapport mentionne en effet explicitement l’ « indépendance» du Kosovo, alors que certains groupes politiques s’y opposent et veulent le supprimer. S’ils y parviennent, le rapport fera alors parfaitement écho au plan onusien de Martti Ahtisaari. Verdict le 13 mars.

Le futur du Kosovo et le rôle de l’UE

De toute évidence, le « rôle de l’Union Européenne (UE) au Kosovo sera beaucoup plus fort à l’avenir. Car c’est l’UE qui devra superviser et contrôler que les modalités finalement fixées par le Conseil de Sécurité de l’ONU seront bien mises en œuvre », tempère Doris Pack, présidente de la délégation du Parlement européen pour l’Europe du Sud-Est.

Une équipe européenne de planification (UEPE) est d’ailleurs à pied d’œuvre depuis le printemps 2006 pour préparer cette relève de l'Union européenne. Elle a pour mandat de créer les conditions pour un déploiement rapide des policiers et juges européens au Kosovo, dès l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité sur son statut.

En attendant la décision du Conseil de sécurité de l’ONU, le peuple du Kosovo doit être « patient », selon Doris Pack. Une attente qui ne devra pas s’éterniser, car des affrontements entre la police onusienne et des militants pro-indépendantistes ont encore fait deux morts il y a dix jours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
srpski
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : france
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mer 21 Fév - 16:51

en gros les 2 morts albanais permet aux autorités albanaises de dire " regarder si on nous donne pas l'indépendance ça va être la pagaille ici et il y aura beaucoup de morts !!!!" dans ce cas la il faut que les serbes fassent des attendats ?!!!! je ne comprend vraiment pas pourquoi l'europe se met du côté des terroristes ( et cela juste au kosovo ! ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
srpski
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : france
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mer 21 Fév - 18:25

Citation :
Les uns sont debout sur les freins, les autres martyrisent l'accélérateur. Dans ce climat de tension renaissante, les instances internationales ne pourront longtemps tergiverser. D'ici à la fin du mois de mars, Martti Ahtisaari remettra son plan au Conseil de sécurité de l'ONU, qui devra se prononcer. Dans les coulisses, les diplomates s'activent afin d'éviter un veto de Moscou, fidèle allié de Belgrade. L'Union européenne pour tenter d'amadouer les forces serbes les plus modérées fait miroiter la perspective d'un assouplissement des conditions posées à un rapprochement avec l'UE. Certains de ses membres font le pari qu'une « sortie vers le haut », c'est-à-dire une perspective clairement réaffirmée d'adhésion à l'Union, favoriserait l'apaisement des tensions dans cette région des Balkans et permettrait de gommer les questions très sensibles des frontières.
quelle chantage honteux !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 33
Localisation : France - Serbie - Russie
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mar 6 Mar - 20:12

L'UE fait miroiter à la Serbie le statut de candidat dès 2008 !

Le Monde a écrit:
La Serbie peut-être candidate à l'UE en 2008 si elle coopère avec le TPI (Rehn)

La Serbie pourrait obtenir dès 2008 le statut de candidat officiel à une adhésion à l'Union européenne si elle fait tout dans les prochains mois pour arrêter l'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, a estimé mardi le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn.

"Obtenir le statut de candidat en 2008 est ambitieux, mais dans le meilleur des cas, c'est possible", a déclaré le commissaire lors d'une conférence de presse, à l'occasion d'une visite à Bruxelles du président serbe Boris Tadic.

Pour cela, il faudrait reprendre rapidement les pourparlers sur l'accord de stabilisation et d'association UE-Serbie, gelés en mai faute de coopération de Belgrade avec le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie pour arrêter le général Ratko Mladic, inculpé de génocide en 1995.

"Si nous pouvons reprendre les négociations sur l'accord de stabilisation et d'association ce printemps, ce qui dépend principalement du nouveau gouvernement serbe, alors (...) cela signifie que nous pourrons conclure l'accord cet automne", a précisé M. Rehn.

Mais pour reprendre les discussions sur cet accord, première marche vers l'adhésion à terme au bloc européen, l'UE réclame du futur gouvernement serbe en cours de formation un "engagement clair et des actions concrètes et efficaces" pour coopérer pleinement avec le TPI.

Les 27 ont déjà assoupli en février leur position vis-à-vis de Belgrade, puisqu'ils n'exigent plus une pleine coopération avec le tribunal pour reprendre ces négociations.

Mais c'est la première fois que le commissaire fait miroiter à la Serbie, engagées dans des discussions tendues sur le statut de sa province indépendantiste du Kosovo, une perspective de rapprochement si rapide avec l'UE.

Après des "consultations avec le TPI", le commissaire Rehn a également pour la première fois mardi énuméré les engagements et actions que l'UE attend de Belgrade pour pouvoir accélérer ce rapprochement.

"Premièrement, nous attendons de la Serbie un engagement clair dans le programme du nouveau gouvernement pour arrêter et transférer les fugitifs" à La Haye", a déclaré M. Rehn devant Boris Tadic.

"Deuxièmement, nous voulons voir les bonnes et compétentes personnes aux postes clés de responsabilité dans la coopération avec le TPI. Troisièmement, nous espérons une coordination des autorités compétentes", a-t-il poursuivi.

Enfin, la Serbie devra "fournir un libre accès aux documents" réclamés par les magistrats de La Haye, ce qui pourrait être fait "aujourd'hui ou dès le premier jour du gouvernement", a souligné le commissaire.

Le président Tadic s'est dès mardi engagé à procéder à des "réformes des services de renseignement et de sécurité" serbes.

"Nous allons avoir une très forte coopération au sein du gouvernement entre tous les secteurs de renseignement", a-t-il promis.

Arrow la bâton n'a pas marché alors l'UE montre la carotte...

Arrow ce n'est qu'une ruse de plus de ceux qui cherchent à ce que le gouvernement serbe accepte la perte du Kosovo...

De plus, le statut de "candidat à l'entrée dans l'UE" ne signifie absolument pas une entrée rapide dans l'UE (cf. Turquie...). Donc 2008 candidate ? et alors ? membre à part entière en 2050 ?! le temps de laisser agoniser le peuple et bien l'humilier par l'arrachage du Kosovo qu'ils ont prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kosovo.forumpro.fr
srpski
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : france
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Sam 10 Mar - 20:32

il ne faut pas se faire avoir pas ses fausses promesses !!! Le kosovo est serbe !!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goran Le Serbe
Membre attentif
Membre attentif


Nombre de messages : 13
Age : 37
Localisation : Beograd
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Sam 29 Mar - 11:50

Nous aimons la pression car nous ne voulons pas finr comme des esclaves,liberté a la Serbie,vive le Dinar Serbe-non a l'Euro!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUGOSLAVIJA
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 1
Age : 37
Localisation : toulon
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: pression sur la serbie   Mar 5 Aoû - 1:29

Bonsoir à tous je suis nouveau sur le forum et suis tres content de pouvoir participer a certaines discussions sur ce sujet qui est tres tres important et que le monde minimise malheureusement, et je voulais dire que j'ai ete scandalisé quand j'ai appris que le kosovo etais aux mains des albanais , c'est une honte d'avoir fais cela!!!!! une terrible déception pour le peuple serbe qui c'est toujours battu pour garder ses terres!! alors moi ausssi je dis non a l'euro oui aux dinar serbe que ce beau pays garde ses valeurs, ses biens, ses richesses.....ET N'OUBLIONS PAS CETTE AMITIE FRANCO-SERBE QUE NOUS AVONS TOUJOURS, pour ma part je defendrai toujours les valeurs de ce pays....LE KOSOVO EST AUX SERBES!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOKI
Membre hyperactif
Membre hyperactif


Nombre de messages : 244
Age : 29
Localisation : france-serbie-russie.
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   Mar 5 Aoû - 16:38

bonjour, moi aussi je suis nouveau je trouve que L'eu font trop de promesse si la serbie est au main de l'ue donc la serbie est vendu il ne font donc jamais que la serbie accepte de rentré a l'ue car ces heu qui protéger les albanais pour nous terraser pour soidisant accepter avec leur soidisant promesse de rentré a l'ue .
car apré la russie va rentré en guerre et j'aime bien poutine comment il a envoyé chier l'ue et l'usa qui n'osent rien faire l'ue pour la serbie sa dois etre pareil !

ZIVELA SRBIJA, KOCOBO JE SRBIJA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pressions contre la Serbie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pressions contre la Serbie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» orks contre tyranide, l'occasion de tester des choses
» Pour ou contre les nouveaux Smileys?
» premier combat du tournois . 2 contre 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le Kosovo :: Forum francophone :: Actualité-
Sauter vers: