Forum de discussion sur le Kosovo

Forum officiel du site kosovo.4yu.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Notre siteNotre site  

Partagez | 
 

 Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pacificateur
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 53
Age : 37
Localisation : Lyon-France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !   Jeu 3 Jan - 14:05

Vreme
Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !

Par Dragan Todorović
Traduit par Jasna Andjelić
Publié dans la presse : 7 décembre 2007


Les Serbes sont un peuple autochtone dans les Balkans, descendant des Illyriens. Ils sont à l’origine du christianisme et de la plupart des villes d’Europe. Le grec, le basque, le gallois et le roumain dérivent de la langue serbe. Florilèges des énormités proférées par les tenants de la « nouvelle école historique serbe ». À quand un débat contradictoire avec les partisans de l’origine « pélasgique » des Albanais ? Avec les obsédés des mythes nationaux croates, roumains ou bulgares ? Notre scoop de fin d’année !


Une affiche plutôt modeste annonçait la promotion du livre Albanais : les faux Illyriens, récemment publié par l’Académie serbe des Sciences et des Arts (SANU). La promotion était organisée par l’association « Serbona », dans le cadre des recherches sur l’histoire ancienne des Serbes, des études de « serbistique » et des préoccupations de l’école historique serbe. Le texte de l’affiche énumérait les invités avec, en tête, l’académicien Mihailo Marković, docteur en philosophie [1]. En bas de l’affiche, un message, ou plutôt le credo de l’association : « sentez-vous heureux, contents et victorieux en apprenant l’histoire nationale serbe ».

Cette rencontre historique entre la science et le public a eu lieu dans la salle d’honneur de la mairie de Valjevo, dûment équipée d’une table bleue ornée de fleurs jaunes. Le public était varié : policiers actifs et en retraite, militants radicaux, un psychiatre, un historien en retraite, plusieurs socialistes, une soi-disante écrivaine et différents acteurs à la recherche d’une vérité exclusivement serbe.

Le grand moment est arrivé, celui de l’entrée en scène de Radojica Radošević, juriste retraité, ancien fonctionnaire de la police, désormais décidé à s’occuper de la question nationale serbe. Il pénètre dans la salle avec sa barbe stylisée, une pantoufle au pied droit, à cause d’une problème de jambe, mais assortie avec le reste de la tenue, une veste, une cravate de couleur et un dossier sous le bras. Il prend sa place, accompagné d’une dame blonde avec des nattes et de trois hommes.

Les origines serbes du christianisme et de la civilisation urbaine

Radojica Radošević salue tout le monde et présente les excuses de Jovan Deretić empêché de venir, de Mihailo Marković tombé malade et devenu veuf. Il présente Vera Pešić, assise à ses côtés, fille du chercheur Radivoje Pešić et éditeur du livre, Dragomir Antić, docteur en physique et employé à l’Institut Vinča, grand chercheur qui a réussi à démentir les migrations des Serbes par une méthode mathématique, Radomir Đorđević, vice-doyen de l’Université de Kosovska Mitrovica, président de la société « Serbona », et Slobodan Jarčević, ancien ministre de la « République serbe de Krajina [2] », qui parleront du livre intitulé Albanais, les faux Illyriens.

Radojica Radošević introduit le propos, en expliquant que les Serbes existaient avant Jésus Christ, que toute ville européenne a des origines serbes, et que le président de la société « Serbona » de Munich est présent dans la salle. Il explique que le livre en question était le fruit de consultations à l’intérieur de l’Académie serbe des sciences et des arts, et qu’il s’était personnellement rendu à l’Académie, en autocar depuis Valjevo, pour apporter son soutien à la nouvelle école historique. Un des spectateurs l’a interrompu en demandant si monsieur Deretić allait venir, et Radojica Radošević a dû à nouveau présenter ses excuses, et expliqué qu’il y avait un empêchement.

Il a poursuivi en présentant la lutte pour la promotion de la nouvelle école historique serbe, et plus largement, la « serbistique », vaste science qui inclut l’archéologie, l’histoire, la langue et la littérature serbe avant Jésus Christ, la géographie serbe (puisque chaque ville en Europe a des origines serbes et que tous les pays ont des toponymes serbes, que ce soit en Afrique du Nord, en Asie ou en Sibérie). Il ne faut pas oublier l’art et la religion serbe, parce que les bases du christianisme ont été posées par le peuple serbe, que les régions habités par les Serbes sont de véritables foyers du christianisme et que les catholiques n’ont rien à voir avec la foi chrétienne.

La représentante de l’éditeur a montré le livre, elle a salué tout le monde au nom de la seule maison d’édition qui ose publier une histoire oubliée. L’éditrice souligne que le livre est un résultat du colloque multidisciplinaire organisé à l’Académie serbe des sciences et des arts, qui a réuni des explications expertes sur l’origine des Albanais. Cela serait nécessaire, non pas à cause des problèmes actuels, mais parce que notre histoire est dominée par les falsifications représentées comme des vérités, dont celle de l’origine illyrienne des Albanais. La vie dans le mensonge produit de nouvelles mensonges, et il est nécessaire d’éduquer les jeunes générations, assure l’éditrice, qui cite le manuel d’histoire de sixième classe, qui indique que les Serbes sont venus dans les Balkans à la suite de grandes migrations. « Cette falsification a motivé le livre en question, il faut empêcher que nous enfants vivent avec un complexe de nouveaux venus », conclut Vera Pešić.

Comment les Albanais sont venus du Caucase

Un des auteurs du livre, Dragomir Antić, a présenté la conclusion unanime que les Albanais n’étaient pas des Illyriens, qu’ils étaient venu du Caucase et qu’ils sont apparus pour la première fois dans les Balkans au XIe siècle. De leur côté, les Serbes ne sont venus de nulle part, ils sont autochtones, et le qualificatif d’Illyriens se rapportait aux Serbes jusqu’au XIXe siècle. L’article de ce physicien lancé dans les recherches historiques présente les résultats d’une analyse des possibilités physiques de développement des processus historiques. Il prouve que les grandes migrations des peuples slaves du Ve et du VIIe siècles n’ont pas eu lieu, parce qu’elles étaient physiquement impossibles.

L’éditeur a mentionné le livre de Dragomir Antic intitulé La Genèse physique et technologique des Serbes, avant de passer la parole à Radomir Djordjevic. Celui-ci a souligné que la société serbe était privée de son histoire complète, que cette dernière était toujours cachée, mais que les Serbes ne renonceront à aucun pan de leur histoire tout comme ils ne renonceront à aucune partie de leur territoire. D’après Radomir Djordjevic, les éléments longtemps cachés sont maintenant connus : les Albanais expriment leur désir de séparation. Il a précisé que le 21 juillet 2007 marquait la date de la mort de l’historiographie officielle et de l’apparition de la nouvelle école historique, serbe et autochtone. Les chercheurs ont des défauts, a-t-il reconnu, ils mènent encore des recherches, mais la mosaïque finira par se compléter.

Le grec, le roumain, le basque et le gallois dérivent du serbe

Radojica Radošević a repris la parole pour expliquer que les Serbes doivent déclarer qu’ils sont Illyriens, et que les Albanais sont venus pieds nus du Caucase... L’ancien ministre Slobodan Jarčević a expliqué, de son côté, qu’il n’y avait pas eu de migration des tribus slaves vers le Sud et vers l’Est. Il a proposé la distribution d’une carte géographique aux participants pour montrer que l’Allemagne du Nord et de l’Est était déjà habitée par des tribus slaves au IIIe siècle avant Jésus Christ. D’après lui, deux duchés slaves qui existaient sur ce territoire ont vaincu Charlemagne et l’on a compté 50 000 victimes germaniques et français. Le poème La Bataille de Kosovo n’est qu’une transcription de cette grande bataille du VIIIe siècle. Le diplomate Jarčević affirme que la Sorbonne avait confirmé que les mots basiques du grec étaient d’origine serbe.

Il a fini par dévoiler un grand secret : Savo Tekelija a écrit que tous les Roumains étaient serbes et qu’à son époque, ils parlaient serbe avec beaucoup de mots latins. Les Slaves ont envahi le Péloponnèse en 587, et qu’ils y sont restées 218 ans. Les Anglais auraient une carte géographique de 814 prouvant que les Serbes étaient présents jusqu’à Trieste, une analyse de la langue basque aurait démontré que 40% de mots étaient des mots issus de la langue serbe, le gallois aurait également des éléments serbes. 35 % de mots serbes viennent directement du sanscrit, tandis que l’anglais n’est apparu qu’au XVIe siècle, et le français au XIe. La langue de l’Europe avant la création de ces deux idiomes apparaît donc bien clairement.

Slobodan Jarčević a également insisté sur l’origine des Etrusques. Il a découvert que la mère de Napoléon Bonaparte avait été arrêtée comme chef d’une insurrection de la Corse et qu’elle avait alors déclaré : « Nous ne sommes pas Italiens, même si nous sommes venus d’Italie. Nous ne sommes pas Français, nous sommes Etrusques ». Puisqu’un chercheur qui habite aux USA, le professeur Vukčević, a parfaitement démontré l’origine serbe des Etrusques, il en découle que Napoléon Bonaparte était Serbe.



Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nenad
Membre attentif
Membre attentif


Nombre de messages : 42
Age : 39
Localisation : Bellegarde
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !   Mer 16 Jan - 14:57

...

S'il est clair que certains aspects de la vérité historique serbe (ici volontairement caricaturés et exagérés par l'auteur, à mon humble avis...) ont de quoi faire sourire et peut-être faire rire, il est tout aussi clair qu'il existe une véritable propagande de ridiculisation, pour ne pas dire d'humiliation du peuple serbe, exagérée elle-aussi...

Toujours ce fameux parti-pris, n'est-ce pas, cher pacificateur ?...

Il serait également intéressant de connaître les boniments, les vérités historiques ronronnantes et auto-contemplatives qui sont probablement enfoncées dans le crâne des écoliers albanais à l'heure actuelle, à grands coups de pied dans le c...

Je suis sûr qu'on rierait bien aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pacificateur
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 53
Age : 37
Localisation : Lyon-France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !   Jeu 24 Jan - 2:42

L'auteur est juste serbe ...

Tu aurais lu les manuels scolaires d'histoire du Kosovo, pour te permettre de parler de vérités ronrronnante qui sont enfoncés en 2008 dans le crâne des ecoliers albanais, ou tu te bases sur les dix Albanais illetrés ou voyous que tu as croisé dans ta vie ?

Tu parles de parti-pris, tu devrais te lire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nenad
Membre attentif
Membre attentif


Nombre de messages : 42
Age : 39
Localisation : Bellegarde
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !   Ven 25 Jan - 2:43

J'ai bien compris que l'auteur était serbe, merci beaucoup Wink ...

Non, je n'ai pas lu les "manuels scolaires d'histoire du Kosovo"...
Tu les as lu, toi ?... Si tu en as, je te permets de m'en envoyer ou de m'en donner les références ;D ...

L'Histoire du Kosovo en elle-même ne fait probablement pas l'objet de manuels scolaires spécifiques. Elle fait sans doute partie d'un programme scolaire (soit albanais, soit serbe), comprenant différentes disciplines dont l'Histoire. Et selon sa version officielle, serbe ou albanaise, l'Histoire n'est certainement pas présentée de la même façon...
L'Histoire peut être aisément modifiée selon ce que l'on a envie de lui faire dire ou non...

Cher pacificateur, tu es décidément d'une perspicacité implacable... Tu as effectivement compris que j'embrassais la cause des Serbes...

D'après mon expérience, il existe cependant quelques Albanais intéressants, désireux de mener leur vie autrement que par des moyens crapuleux, sans forcément succomber aux sirènes de la corruption, à l'écart des traffics en tout genre : armes, drogue, femmes, organes, et c... . Force m'a été de constater que ces gens étaient humainement, culturellement et intellectuellement bien voire très bien formés.

Force m'est également de constater que les Albanais illettrés et voyous semblent bien plus nombreux que dix personnes. Le peuple albanais dans son ensemble vit la plupart du temps dans une grande pauvreté qui dépasse largement le simple aspect matériel. Il vit dans l'indigence intellectuelle et culturelle la plus crasse, ce à quoi tu répondras certainement : "le peuple serbe aussi, d'ailleurs...". Il vit lui aussi dans l'exaltation nationaliste et dans cette espèce de résidu de culture post-communiste sclérosée telle que la concevait Enver Hoxha : débarrassée de ses influences occidentales, hermétique, ressassant éternellement les mêmes contenus, ne devant servir qu'à glorifier le peuple albanais et à magnifier sa soi-disant grandeur historique...

Je sais également, pour l'avoir personnellement éprouvé, que s'il existe bel et bien en Serbie pauvreté et corruption endémique, il existe aussi un véritable bouillonnement artistique et culturel (littéraire, musical, cinématographique), quasiment sans pareil chez le voisin albanais (la meilleure preuve en est que les médias occidentaux et internationaux n'en parlent pratiquement jamais, la Serbie ne possédant à priori pas beaucoup plus de richesses et de moyens que l'Albanie voisine). Loin des cancans et des caquettements occidentaux dont l'essentiel consiste à prouver par A+B que le peuple serbe est un peuple essentiellement belliqueux, arrièré, conservateur et imbu de lui-même, les Serbes s'illustrent aussi par leurs réalisations littéraires et artistiques, dont peu d'Albanais peuvent se targuer. L'Occident, stupéfait, redécouvre alors la Serbie comme l'idiot du village redécouvre la lune : ses poètes, ses musiciens, ses penseurs, ses hommes de science et même ses sportifs...

Les quelques Albanais lettrés et intègres se font-ils connaître de la sorte en Occident ? Non. Ou en tout cas, pas de cette manière-là. Ils s'illustrent par un certain nombre d'actions beaucoup plus viles (inutile de te faire un dessin...), de laquelle leur image internationale est actuellement très difficilement dissociable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pacificateur
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 53
Age : 37
Localisation : Lyon-France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !   Sam 26 Jan - 17:04

... no comment .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scoop historique à Valjevo : Napoléon était serbe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois Longines... Poste historique raconté autrement.
» Et si Stitch était un obsédé? (CONTENU POUVANT CHOQUER LES ENFANTS)
» [Dossier] Historique : les grandes dates de Disneyland Paris
» SAL "c'était en décembre" d'AMAP
» n°2 en 1966 de la Revue Historique des Armées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le Kosovo :: Forum francophone :: Actualité-
Sauter vers: